Charlottever

Charlottever

Une lettre

Quoi de mieux que les mots pour  dire ce que je ressens.

Couchés sur le papier, je trouverai les arguments.

Un peu brouillon de les avoir si longtemps mâchés.

Surtout, ne pas les jeter, il faut que je puisse t'expliquer.

Alors, je fais appel à ma raison, afin de pouvoir te conter les faits.

Mon Coeur je le tiens en respect, il n'est pas question de jouer.

Ma vie est déjà bien remplie, je ne vais rien bousculer.

Au quotidien je sais mes priorités.

Dans ma tète tout est clair, même quand le spleen  m'envahit,

Parce que mes rêves, coquins,  m'ont susuré des envies.

Il est des syllabes que tu interprèteras,

Les mots servent aussi à cela!

Des voyelles et des consonnes,

Tu me diras comme ils résonnent.

Je ne suis ma foi,  qu'une  personne,

Dont le ciel jamais ne gronde ni ne tonne.

J'aime le soleil et les nuages cotonneux.

La pluie parfois quand j'ai mal aux yeux.

 

Alors, j'ai chaussé mes lunettes pour t'écrire cette lettre.

Comme pour un puzzle, je dois bien l'admettre,

Je rassemble les pièces, ce serait trop bête,

Que sur un malentendu tu prennes la poudre d'escampette.

 

Cela fait des heures, que sur cette feuille,

Je cherche à écrire quelques mots de moi que tu ne liras pas,

Car, je vais rester sur le seuil,

Mon bonheur n'est pas auprès de  toi.



01/05/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres