Charlottever

Charlottever

Cinéma

Cinéma _ MISE EN PLACE_ PREMIERE

 

Il est là, dans son bureau! Il réfléchit à l'idée d'un scénario!

Surtout ne pas s'emballer! Bien penser les personnages, le lieu, l'intrigue…s'échapper de ce quotidien, le réécrire à sa façon!

Marre de la politique, de la violence, des inégalités…fatigué de tant de choses…

Je vais réinventer un monde… mon monde, désintégrer ce carcan dans lequel on est enfermé! Donner du rêve, de l'espoir…une échappatoire, enfin! J'ai tellement besoin d'oxygène…

Réaliser enfin, le film de ma vie! Ne plus avoir à ramper devant messieurs les financiers, ne plus rendre de comptes…ou alors seulement aux spectateurs, aux gens qui m'aiment et que j'aime..

Allez, ne perdons pas de temps! Ma vie avance… je ne peux plus rien changer, je ne peux qu'améliorer…

Le lieu : une île,  non, l'idée est trop banale! Plein coeur de Paris………  Déjà vu! New York……….encore et toujours….                             Je sais : une ville imaginaire où je bâtirai des endroits incroyables et rendrai les gens extraordinaires…un nom : Ajour! A comme Amour, jour comme toujours…

L'époque : INTEMPORELLE! Après tout, cela n'a aucune importance, mélangeons les genres, les costumes, le langage….

L'intrigue : un meurtre…un enjeu politique ou financier…NON! Au quotidien on ne parle que de cela, aucun intérêt!                            Mais, une rencontre! La rencontre! et quelle rencontre…A comme Amour, jour comme toujours…Un happy end…pas obligatoirement…un espoir sûrement…

Les personnages : des hommes et des femmes, des comédiens, des scientifiques, des maris, des amants, des héroïnes, des enfants…

—————————————————————————————————————————————

SILENCE, ON  TOURNE!                                                                                     
MOTEUR!

 

Il fait nuit sur Ajour et aucun bruit aux alentours.On dirait que la ville endormie n'abrite plus un seul être vivant! La nuit a jeté son manteau sur cet endroit et le soleil ne reviendra probablement pas!

Il est 5 heures, aucun changement dans le ciel! L'air est pesant, une brume semble s'élever de terre, tout doucement comme si la ville entière reposait sur des marais…On ne distingue plus aucun arbre, aucune fleur…on dirait que cette ville vient de subir la terreur. Seule une lumière clignote, à la fenêtre de l'immeuble “Grace” au second étage!

La caméra fait un gros plan sur la fenêtre. On distingue deux ombres, blotties l'une contre l'autre.

Nous sommes maintenant dans la pièce, il s'agit de la cuisine! Sur la table, le repas de la veille. Personne ne semble y avoir touché. Un bol de soupe, du fromage, de grosses tartines de pain et du beurre demi-sel. Une bouteille de vin rouge à moitié pleine, un saint- Emilion (Château d'Arcole millésime 2008). Les verres sont cependant pleins!

On distingue maintenant plus nettement les deux personnages.

L'un est plus petit, une jeune femme sans doute. Elle a de longs cheveux blonds, les traits de son visage sont fins. Elle a un très joli petit minois.Elle n'est pas très grande mais toute fine et d'allure sportive. Elle porte un survêtement bleu marine, une tenue décontractée. Seuls ses yeux trahissent sa peur. Ses larmes hésitent entre glisser sur ses joues ou rester là en équilibre jusqu'à ce que le jour veuille bien se lever. Elle presse vivement la main de l'autre personnage. Ses doigts  sont devenus tout blanc à force de serrer aussi fort! Elle respire tout doucement sans faire de bruit, comme si sa vie en dépendait…sa poitrine se soulève doucement.

Le personnage le plus imposant est un homme. Une énorme cicatrice lui traverse le visage! Il n'est pas laid, il n'est pas beau, il est viril et fort! C'est un homme qui protège, qui rassure. Il a passé un bras autour de la femme. Il observe ce qui se passe autour de lui. Il cache sa peur. C'est qu'il a connu de nombreuses batailles qui parfois l'emportent dans ses cauchemars! Il fut autrefois un jeune homme romantique mais l'existence qu'il a menée l'a métamorphosé en un guerrier solide et froid! Dans ce monde, on a laissé les sentiments de côté parce qu'ils embarrassaient!

Alors que la lune semble enfin céder sa place, on entend un mouvement d'ailes dans le lointain. Le bruit se rapproche. Un bruit sourd qui laisse penser que s'il s'agit d'oiseaux, ils sont vraiment très nombreux!

L'homme et la femme se glissent dans la salle bain. C'est la seule pièce sans fenêtre. Ils s'emparent de la bouteille et de la nourriture. Ils sentent bien qu'il se passe quelque chose d'anormal. Mais ils savent qu'ils doivent rester cachés pour l'instant…

 

Cinéma _ ACTION 2

 

 - Ne bouge pas, murmure  l'homme. Ils vont survoler la ville. Nous devons être prudents car tu sais bien que leurs sens sont très développés hormis celui de l'odorat. Ne pleure pas, retiens-toi s'il te plait. Je ne veux pas finir sur leur bûcher. Je ne veux pas mourir, pas comme cela, pas déjà.

Alors, Mura inspire, très fort! Elle ravale ses larmes et cela fait mal à son corps! Elle tiendra bon. Elle protègera son homme aussi! Elle donnerait sa vie pour Rami.

- Ne t'inquiète pas, je vais essayer de dormir un peu. La journée risque d'être longue. Combien reste t' il de pauvres hères ici à Ajour ou ailleurs? qu'allons nous faire?

On entend les hommes volants, ils font un bruit assourdissant! Il suffit de les entendre pour être terrorisé!

La tribu des hommes volants est appelée  Arpanatos, d'une traduction grecque qui signifierait  les oiseaux de la mort.

Ils sont très grands et comme l'escargot sont hermaphrodites. On ne s'inquiète donc pas d'une possible disparition de la race! Les couples se font et se défont. Leur physique androgyne ne fait qu'accentuer le mystère…sont-ils tous aussi méchants, assoiffés de sang!

Ils ont un regard qui vous transperce!  Une voix tellement grave qui donne à chacun des mots prononcés l'impression d'une guillotine qui s'abat sur le monde entier…chaque mot est suivi d'un sssssssssssss  très aigu comme le ferait un serpent avant de vous mordre! Ils sont vêtus de soie noire, c'est pourquoi au loin on les confond avec les corbeaux. Ils ont rajouté au bout de leurs doigts d'immenses crochets tranchants avec lesquels ils aiment s'amuser. Rien ne semble les émouvoir…rien ni personne. Ils n'ont jamais versé de larme, ils ont un coeur pour respirer mais pas pour aimer. Ils ne connaissent pas la peur.

Ils passent sur la ville, on entend uniquement le battement de leurs ailes! Ils observent de là-haut le monde des petits hommes!

Soudain, l'un d'eux plonge en direction du centre. Il a repéré un enfant qui court à perdre haleine, seul, en guenilles, apeuré. Il ne  lui laissera aucune chance! Dans quelques secondes, il aura lacéré ce pauvre petit corps! Car, c'est ainsi qu'ils s'amusent…

 

Mura et Rami sont maintenant blottis l'un contre l'autre. Ils se disent qu'ils s'aiment avec leurs yeux, avec leurs mains.L'un contre l'autre ils font l'amour comme si c'était la dernière fois. Tout doucement, en se respirant. Ils gravent en eux la moindre parcelle du corps de l'autre pour que ce souvenir leur revienne à chaque fois qu'ils fermeront les yeux.

Le temps s'est arrêté! Comme ils aimeraient rester ainsi pour l'éternité.

Mais les Arpanatos sont là, ils veillent!

Le soleil fait alors une timide apparition. Les hommes volants rentrent alors chez eux, car leur monde est celui de la nuit!

Et l'on voit telles des fourmis, les hommes qui s'agitent par dizaine. Ils se disent qu'on leur a accordé encore une journée…de terreur, de labeur…

Au milieu de tous apparait un être qui semble avoir fait abstraction de sa peur. C'est Older, le chef! Il a organisé le groupe. Chacun s'est vu attribué une tâche et une seule! Leur survie en dépend. Le jour, ils déambulent à travers Ajour à la recherche de nourriture, de vêtements, de matériel en tout genre qu'ils apportent à la fonderie où péniblement chaque jour ils construisent de nouvelles armes!  Il n'y a plus d'enfant! Le plus jeune a 17 ans.

Les Arpanatos ont l'air immortels, intouchables! Les hommes n'ont pas encore trouvé la formule magique qui les éradiquera de cette planète….

Rami est un scientifique. Mura était médecin. Ensemble ils cherchent un moyen d'affaiblir les oiseaux de la mort. Mais il en vient toujours en plus grand nombre! Ils se reproduisent à une vitesse incroyable! Pour qu'ils meurent, il faut les toucher en plein coeur ou leur couper la tète! C'est presque mission impossible pour les petits hommes!

Alors, on cherche une autre solution…

Nos amoureux se sont remis au travail dans leur atelier secret au fond d'un tunnel sous les sous-sols de l'immeuble! Ils fréquentent peu le reste de la troupe. Chacun est trop occupé pour pouvoir prendre le temps de discuter. Parfois, un rictus…l'ébauche d'un sourire entre eux…mais cela est furtif…

Rami semble tout à coup préoccupé! Il était en train de travailler sur un Arpanatos. Il en possède un vivant, enfermé dans une cage ainsi que  quelques fragments de cadavres recueillis ça et là.

Il vient de faire tomber quelques gouttes de vin sur l'avant bras d'un squelette! De la fumée s'en échappe, un trou béant vient d'apparaitre. Il y aurait donc des produits capables d'infliger de réelles blessures à leurs ennemis?

Cinéma _ ACTION 3

Toute la journée, Rami et Mura se sont penchés sur cette nouvelle découverte! Ils n'osent pas tester cela sur leur captif!

D'ailleurs, il les regarde calmement. Ses yeux sont tristes. Il reste couché toute la journée sans essayer de crier pour appeler les siens. Et notre gentil couple ne comprend pas! Cela fait dix jours qu'il n'a rien bu, rien avalé! Il semble plus faible de jour en jour.

Tout à coup, on l'entend murmurer : “pardon”. Sa belle voix grave empreinte de sincérité fait sursauter Mura.

L'homme oiseaux se redresse. Il aimerait parler. Il s'exprime d'ailleurs très bien et c'est ainsi que pendant des heures, l'Arpanatos va tout expliquer.

-”Je me nomme Agape Mou, dans votre langue cela signifie mon amour…Je porte ce nom comme un fardeau. Alors que les gens de mon peuple changent de compagnon à chaque instant, mes parents eux sont restés fidèles l'un à l'autre. On me considère donc comme un sous-homme. Je ne me suis pas encore accouplé. Les Arpanatos ont soif de sang, de combat. Ce sont de véritables guerriers qui ne connaissent pas la peur. Je vois ce qu'ils vous font subir et cela me navre.”

Afin que la confiance s'installe, Agape enlève tous les crochets de ses doigts. Il ôte son costume de soie noire. Il est maintenant presque nu. Son corps est superbe. Mura lui tend quelques vêtements chauds de très grande taille. Leurs mains se frôlent. Mura a un frisson. Sa main est douce et chaude. Agape la regarde au fond des yeux et lui sourit.

Puis ils lui demandent ce qu'il souhaite manger ou boire. Agape Mou émet le désir d'avoir quelques légumes. Son peuple est végétarien. Il ne boit jamais.

Agape leur confirme qu'ils préfèrent vivre la nuit mais qu'ils peuvent aussi vivre le jour. Que le temps de gestation est très court ce qui explique leur nombre toujours croissant. Que leur but est d'éliminer toute forme de vie! Il leur faut de la place! Il leur indique l'endroit où se reproduisent les Arpanatos. Il s'agit pour eux d'un temple sacré. La source qu'il faut atteindre pour affaiblir véritablement ce peuple. Il leur révèle tout cela parce qu'il est désespéré! Il se sent seul depuis si longtemps!

Et puis, il aime la grandeur d'âme des hommes. Il a beaucoup étudié leur caractère. Parfois, il a été choqué en constatant combien l'être humain peut se montrer cruel! De féroces combats existaient aussi chez eux, pour un territoire, un trône, un amour…des choses matérielles, futiles, sans importance…Mais l'homme peut aussi lorsqu'il est passionné déplacer des montagnes…et il trouve cela formidable! Pour une idée, un Amour, être capable de tout remettre en question! C'est grand, c'est beau!

En observant Mura, il se dit qu'il aurait aimé se battre pour elle! Elle a dans ses yeux une étincelle qui mérite que l'on se donne la peine de la rendre heureuse. En revanche, il ne voit pas l'Amour, le vrai dans les yeux de celle-ci. Il sent que ces  deux êtres humains sont très proches. Mais la passion n'est pas au coeur de leur relation et comment en aurait-il été autrement? La peur est le seul sentiment dominant depuis quelques temps!

Leur regard se croise  à nouveau, songeur, interrogatif…Il lui semble, l'espace d'un instant que son coeur a ressenti une impulsion. Il a chaud tout à coup, ses mains sont devenues moites.

Quand Rami lui fait part de leur découverte quand à l'action d'une goutte de vin sur leur peau, Agape frissonna. Mura le rassure très vite. Ils ne feront aucune expérience sur lui.Il a sa parole.

Il leur avoue que l'eau, associée à tout autre élément peut les détruire. L'eau pure ne leur fait rien. C'est pourquoi, ils ne craignent pas la pluie. Ils peuvent se baigner dans de l'eau douce mais pas dans la mer.

Il a envie de lui dévoiler un dernier secret mais pour cela il attend que Rami quitte la pièce un instant.

Elle se rapproche de lui. Mystérieusement, elle n'a plus peur. Et pourtant, elle ne se sent nullement envoutée.

-”Mura, il nous est donné une fois dans notre vie la possibilité de faire un voeu et d'être exaucé. Pour cela, nous devons mourir pour mieux renaitre.”

Mura lui sourit, elle sait très bien ce que signifie cette confidence. Il se passe quelque chose entre eux maintenant c'est très clair. Il vient de lui en apporter la preuve. Un avenir est possible.

Rami entre alors  précipitamment dans la pièce! les oiseaux de la mort sont de retour alors qu'il fait jour!

Ont-ils décidé d'en finir?

Mura décide de relâcher Agape Mou. Il leur sera plus utile ainsi.

—————————————————————————————————————————

 

Cinéma _ ACTION 4 SUITE ET FIN

Agape Mou revêt maintenant ses habits. Il prend délicatement la main de Mura et lui assure qu'il les aidera. Il lui murmure que si quelque chose devait lui arriver, elle devrait alors le chercher sous l'apparence d'un humain puisque tel est son voeu. Il la supplie de ne pas l'oublier. Elle le regarde droit dans les yeux! Elle saura se rappeler de ce regard.

Au dehors, surpris par cette attaque diurne, les humains tombent comme des mouches…ils sont peu nombreux à rejoindre le sous-terrain.

Le sol est jonché de cadavres! Certaines femmes attendent la mort auprès de leur mari mais la cruauté des Arpanatos n'a pas de limite! Ils préfèrent les laisser souffrir plutôt de que les achever. Le ciel est noir, la terre est rouge…l'espoir n'est plus dans le camp des hommes. Aucun cri ne s'échappe de leur bouche…c'est la consternation.

En quinze minutes, qui paraissent une éternité, le chef Zeifer et son bataillon sont venus à bout de toute une ville! Ils rient fort! Mais Zeifer ordonne de tout bruler! Il ne doit plus rien rester de ce monde. D'ailleurs comment ont-ils fait pour survivre! Les hommes ne sont rien! Ils ne savent que geindre et n'ont absolument rien des valeureux guerriers que nous sommes!

Agape Mou apparait alors!

-”Laissez-les enterrer leurs morts! Vous vous croyez donc si forts! Ayez un peu de respect pour votre ennemi

- Qui es-tu toi qui ne vaux pas mieux qu'eux pour oser me donner des ordres? Je t'ordonne de retourner dans tes foyers puisque tu ne souhaites apparemment pas t'associer à notre victoire!

- Il y a de la place pour tous pourquoi vouloir les exterminer puisqu'ils ne sont pas dangereux?

- Nous sommes de plus en plus nombreux! Il nous faudra plus de nourriture! J'en ai assez de discuter avec toi! Retournons fêter cela entre nous comme il se doit!”

Le bûcher n'a pas été, les humains respirent! Ils exècrent cette odeur de cadavres brûlés.

On retourne chercher les femmes qui sont encore debout. On panse les blessures lorsque cela en vaut la peine. On accompagne les mourants!

Mura et Rami arrivent alors en courant. Ils font part à tous de leurs découvertes. Il existe un moyen de combattre les Arpanatos et leur lieu de reproduction est maintenant connu.

On forme alors deux équipes! Une première pour préparer les mélanges d'eau, une seconde pour attaquer le temple sacré.

C'est en quelque sorte l'attaque de la dernière chance.

Agape Mou est revenu vers eux. Mura le présente à la communauté. Beaucoup ne lui font pas confiance mais Rami intervient alors afin de les rassurer. Il affirme que l'homme oiseau leur a communiqué toutes ces informations et qu'il est revenu de lui même.

Rami n'est pas un communiquant. Il n'est pas romantique! Il protège ceux qui comptent sur lui  et c'est ainsi. Il ne rit jamais. Les choses drôles ne l'intéressent pas! Il est avec Mura parce qu'elle l'a suivi. Leur relation n'est pas une histoire d'amour. Ils vivent l'un à côté de l'autre, font l'amour parfois pour oublier tout le mal qui les entoure. Rami n'a besoin de personne.

Aussi, Rami ne voit pas que Mura s'éloigne.

Cela fait maintenant deux heures que les préparatifs ont commencé. Le groupe se sépare. Certains resteront à Ajour afin de prendre à revers les Oiseaux de la mort qui tenteront de s'enfuir. D'autres, les plus valeureux se rendront au temple! Beaucoup ont conscience que la bataille sera rude et qu'ils ne reviendront pas. Mais le courage ne manque pas! La survie de la race humaine en dépend.

Ils marchent depuis une heure vers le sanctuaire. Les rires parviennent à leurs oreilles, monstrueux, tonitruants! la peur les envahit soudain! Ils sont en sous effectif et n'ont pour seule arme que des bouteilles d'eau. On dirait Don Quichotte!

Mais Rami les encourage, il est devant! Son visage est impassible! Son regard est impénétrable sa détermination sans faille! Il a l'étoffe d'un chef notre scientifique! Et c'est tout naturellement que tous se placent derrière lui, prêts à combattre.

Mura a couru, elle est maintenant à la même hauteur que Rami. Agape Mou leur montre le chemin! Il sait qu'on ne lui pardonnera pas mais il a choisi son camp! Il a senti son coeur palpiter aujourd'hui  pour la première fois! Cela lui a procuré un bien fou! Il a eu tout à tour chaud, puis froid…sa respiration était haletante! Il s'est senti vivant! Enfin! Avec l'agréable sensation d'être à sa place…d'être là où il avait toujours rêvé d'être.

L'assaut a été terrible! L'ennemi surpris, n'a pas riposté. Ils étaient dans le temple, nus et s'adonnaient à leur plaisir!

Les hommes n'ont pas eu pitié! C'était manger ou être manger! Ils les ont aspergés et les ont regardés se consumer. Pas de tir, de bruit de balle mais des cris d'effroi!

On ne pouvait imaginer qu'une seule goutte d'eau mélangée à un autre liquide pouvait avoir un tel effet!  Achille lui-même avait été mieux protégé!

Les quelques Arpanatos qui s'échappèrent  furent éliminés pas le second groupe!

La victoire était totale!

Mura chercha des yeux Agape Mou! Il avait disparu!  Elle fit le tour du bâtiment.. Où était-il?

 

Les jours qui suivirent ne furent pas de tout repos! Il fallait tout nettoyer et très vite, afin d'éviter les épidémies. Chacun, une fois encore prit son rôle très au sérieux. Rami donnait les ordres! Il aimait cela! Il paraissait heureux même si aucun sourire ne venait illuminer son visage! Ses yeux brillaient, il parlait fort!

Mira avait le coeur lourd! Elle n'avait aucune nouvelle de Agape Mou. Etait-il parti ne pouvant supporter le spectacle de ses congénères mourants. Avait-il succombé? Le reverrait-elle? Elle s'accrochait à son souvenir, elle ne voulait pas oublier ses yeux! Un sentiment étrange vivait en elle cependant! Elle avait l'impression qu'il était vivant quelque part et qu'il l'attendait!

Elle avait visité les sous-bois, les jardins, les bâtiments…rien.

Elle revint près du temple! Il n'y avait plus de trace des oiseaux de la mort. Elle s'assit sur une pierre plate, puis s'allongea afin de pouvoir regarder le soleil qui avait décidé de briller à nouveau sur Ajour. Il lui réchauffait le corps et le coeur aussi, par la même occasion. Elle était très troublée par ce qu'elle ressentait! Elle n'avait vu Agape Mou que quelques heures! Ils étaient physiquement incompatibles et pourtant, ses sentiments à son égard étaient très forts!

Elle s'endormit là, d'un sommeil paisible comme elle n'en avait plus eu depuis des mois.

Un nuage lui cacha le soleil, elle eut froid et se réveilla! Elle revint ensuite vers Ajour après avoir dit définitivement adieux à cet endroit!

Les jours s'écoulaient. Il y avait beaucoup de choses à reconstruire. Il fallait cultiver la terre. De nouveaux couples se formaient….la vie avait finalement repris son cours.

Mura avait quitté Rami! Il n'avait même pas sourcillé! Il était devenu important et trouverait une autre femme pour l'accompagner.

En sortant de l'appartement, elle bouscula quelqu'un qui semblait perdu! Elle s'excusa bien vite de sa maladresse. L'homme était un peu plus âgé qu'elle. Il regardait ses chaussures. Dans sa main, un morceau de soie noire. Il avait de solides épaules et était de belle stature. Un frisson parcourut le corps de Mura! Elle prit l'homme par le menton, elle souhaitait voir ce visage….les yeux…

Comme pour la première fois, elle plongea dans ces yeux si doux. Elle comprit immédiatement que c'était Agape Mou qui était revenu! Pour elle, il avait choisi de mourir afin de pouvoir lui revenir. Il paraissait cependant avoir tout oublié. Elle l'aiderait, ensemble ils recommenceraient.

Fondu au noir….. FIN
Je sais votre imagination fertile…je vous laisse écrire la suite…

Le film sera ou ne sera pas un succès se dit notre cinéaste! C'est mon histoire! La vie est un éternel recommencement! Facile pour certains, extrêmement compliquée pour d'autres! Quand les évènements extérieurs s'en mêlent la tempête est sévère alors on courbe l'échine un moment afin de rebondir un peu plus loin. Mais, Carpe Diem! Profitons de chaque instant, soyons terriblement exigeant, demandons beaucoup afin d'être exaucé un  peu..ne nous appesantissons pas sur le passé! Regardons l'avenir avec des yeux tout neufs!



01/05/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres