Charlottever

Charlottever

Là-bas

 



A L'autre bout de la terre, elle est partie rejoindre un tout autre univers!

Marre de se lever aux aurores chaque matin pour prendre le train! Direction le boulot, repas sur un plateau, réunion, résultats, on reprend à zéro…marre d'être fatiguée, de ne plus réussir à penser à autre chose qu'à son métier…

Marre des amours en sens unique, elle n'a décidément pas le chic pour rencontrer sa moitié, l'homme de ses pensées, alors, elle part !

Un univers inconnu, une langue qu'elle ne comprend pas…elle parlera avec les mains!

Là-bas pour se dire que l'on s'aime, on serre l'autre dans ses bras, on le respire, on reste comme ça, quelques minutes… Au début cela surprend mais très vite on y prend goût. On se caresse pour dire merci, on se sourit pour dire bonjour! Les mots, elle les apprendra plus tard, pour l'instant elle profite de cette intimité elle qui a tant à donner.

Parfois, ils se réunissent près du feu et ils ferment les yeux! Sawana entonne alors un chant merveilleux qui semble sortir des entrailles de la terre! Elle mélange le grave et l'aigu, le piano et le forte, c'est comme s'ils étaient très nombreux à chanter…Puis, ils se lèvent, l'un après l'autre tout doucement et, pieds nus se mettent à danser! Ils lèvent les bras au ciel, comme pour remercier l'éternel! Ils disent merci aux étoiles, à la lune, au soleil! Ils miment leur quotidien comme s'ils souhaitaient qu'il n' ait jamais de fin.

Ils sont presque nus mais cela importe peu, car leur  âme est profonde et belle! Les habits ne sont pas importants, seuls importent les sentiments.

Parfois, une drôle de petite flute joue une mélodie caressante et lancinante. Quand soudain les percussions se mélangent, c'est le début des transes, le grand tourbillon qui s'élance! L'état de conscience parait alors se modifier. On dirait que l' activité psychique semble sortir de l'ordinaire. Ils se frottent, se respirent, se font comprendre qu'ils se désirent! Un parfum doux amer plane alors dans l'atmosphère…qui agit sur les sens et tourne la tète!

La musique monte tout autour de nous puis la voix de Sawana sanglote, on éteint le feu et ensemble partent les amoureux.

Sans bruit, la pièce se vide…les bras se tendent, les mains se lâchent tout doucement. On ne se séparera vraiment, finalement ,que lorsque le bout de nos doigts aura fait le dernier pas!

Et Pat reste là! Elle n'a pas encore de compagnon. Son âme n'a pas été purifiée. On ne peut pas impunément se mélanger.

Alors, elle verse une larme! Son coeur a diablement mal à l'intérieur. Il pèse trop lourd depuis trop longtemps pour ce pauvre petit corps. Elle finira par le jeter en pâture aux lions si l'Amour ne pointe pas très vite le bout de son nez! Elle a déjà tant attendu que son coeur se demande s'il saura encore éprouver les frissons, l'impatience, l'émotion qu'inspire la passion!

Pat, se raisonne et se fâche :”Mais, que ce coeur se pose beaucoup trop de questions…Cela suffit! Arrête !”

Elle sait ce qu'elle aime vraiment. Toute la journée, elle se rend utile. L'humanitaire, c'est ce qu'elle a toujours rêvé de faire!

Elle avait tant de fois reporter ce voyage! Maintenant elle est là et elle se sent responsable de tous ces gens et plus que tout, elle se sent vivante! Elle trouve les gens beaux dedans, beaux dehors!!! Pour la première fois, elle semble être à sa place vraiment même si son coeur souffre de sècheresse!

Cela fait déjà quelques mois, qu'elle les regarde vivre comme ça, sans fioriture, tout près de Dame Nature!

Elle ne regrette pas sa décision! Partir était la solution.

Elle écrit tout ce qu'elle vit dans un petit cahier qu'elle a apporté! Et, tout ce qu'elle voit se traduit en émotion. Les mots qu'elle choisit sont profonds et sincères comme cette terre!

Ce soir, lorsqu'elle rejoint le campement, elle ne retrouve pas son petit carnet blanc. Elle retourne son lit, fouille les tiroirs…Elle a envie de hurler, c'était si important! Il racontait sa vie, il était le miroir de ses sentiments.
Elle se laisse alors tomber sur son lit, ses idées virent au noir, sa nuit au cauchemar! Bien-sur elle a le cafard!

Quand une voix doucement l'appelle au dehors.

Elle croit reconnaitre Marc. Mais que peut-il bien vouloir à cette heure là?

Elle l'invite à entrer, lui  prépare un thé! Il parait différent de d'habitude. Plus doux, un peu maladroit.

Il rentre très vite dans le vif du sujet. Il a lu son carnet, elle lui plait! Il lui a fallu rassembler tout le courage dont il disposait car ces choses là, il les a gardées très longtemps en lui. Il avait mis son coeur sous silence, il était en apnée depuis de nombreuses années. Ses phrases se bousculent. Il lui dit que son coeur aussi est seul depuis trop longtemps, que cette terre est finalement vraiment magique et lui demande la permission de l'embrasser.

Est-ce les effluves de parfum doux amer qui planent encore dans l'atmosphère? Elle n'a pas envie de lui déplaire.

Ils se regardent dans les yeux. Murmurent tout bas les mots qui glissent jusqu'au coeur. Personne ne devrait connaitre la solitude du coeur!

Quand elle se réveille au petit matin, c'est pour constater qu'ils se sont endormis main dans la main! Elle esquisse un sourire, elle a chaud! Elle a trente cinq ans et sa vie commence enfin!



01/05/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres