Charlottever

Charlottever

L'important

C'est une jeunette qui a la tête sur les épaules!

Elle est jolie et fraiche comme tous les gens de son âge! Jamais elle ne regarde en arrière! Elle veut que sa vie soit belle alors elle trace son chemin comme elle l'entend! Elle ne croit pas au destin! Elle a toujours fait comme elle voulait et surtout quand elle voulait! Alors parfois elle est tombée et même très bas. Cela faisait mal, terriblement mal, mais cela l'a rendue plus forte! Elle mord dans la vie à pleine dent, elle veut profiter de tous les instants…Elle se donne des priorités et la première c'est d'aimer!

Elle s'appelle Nathalie mais comme elle déteste ce prénom, tous la surnomment Betty!

Ses parents sont les seuls à la nommer encore Nathalie. Ils utilisent aussi le diminutif de Nath mais elle ne le trouve pas plus joli!

Elle a du caractère, parfois cela énerve ses copains qui avec elle n'arrivent à rien! Ils sont contrariés car à 35 ans passés, elle ne se laisse pas aimer.

Betty a un secret! Elle cache au fond d'elle, un homme plein de douceur! La différence d'âge pourrait faire peur alors elle le garde sur son coeur. Ils se connaissent bien, ils sont complémentaires mais cette passion pour eux reste un mystère!

Il se sont rencontrés à la bibliothèque, leurs yeux se sont croisés! Ils empruntaient ce jour là le même livre! Elle y a vu un signe et s'est alors dirigée vers cet homme élégant. Il a paru surpris mais il a accepté son invitation. Ils sont allés boire un café, et ils ont commencé à parler. De leurs lectures, de ce qu'ils aimaient…et c'était comme si, depuis toujours ils se connaissaient!

Ils se sont revus souvent! Il n'a jamais esquissé un geste mal pensé. Il la regardait tendrement, lui souriait comme on le ferait à son enfant.

Mais, l'Amour dans le coeur de Betty a grandi, il a pris toute la place! Elle transpirait, s'impatientait quand arrivait l'heure du rendez-vous! Elle faisait attention à ce qu'elle portait. Elle était ponctuelle pour la première fois de sa vie! Elle voyait dans tout cela, des signes qui ne trompent pas!

Alors, un jour, elle osa lui murmurer quelques mots bien choisis qui dévoileraient ses sentiments…Elle respira très fort et lui avoua simplement qu'elle souhaitait lui offrir son coeur car celui-ci ne battait plus qu'en sa présence…loin de lui tout semblait terne, elle respirait difficilement, elle était en apnée le reste du temps!

Il parut tout d'abord surpris puis il lui prit la main, tendrement, doucement. Il lui dit que ce n'était pas possible…que diraient les gens!

Il aurait pu être son père! Elle s'ennuierait très vite à ses côtés. Elle avait besoin de bouger, d'explorer… Il lui avoua que cela le touchait et qu'il aurait aimé lui aussi l'espace d'un instant pouvoir gouter à ses lèvres, caresser cette peau si douce…passer ses doigts dans ses cheveux…oui, il aurait été heureux!

En dévoilant ces derniers mots, elle comprit qu'elle avait gagné le coeur de l'homme! Elle décida donc ce jour là de le raccompagner. Ne lui laissant pas le choix, elle pénétra dans sa maison située à l'entrée du village. Elle enleva sa veste puis referma la porte.

Quand il eut ôté son manteau, elle s'approcha doucement de lui et enroula ses bras autour de son cou! Elle lui embrassa les yeux, le front, le nez pour s'attarder enfin sur sa bouche. Elle respirait à peine.

Il ne la repoussa pas. Depuis combien de temps ne l'avait on pas embrassé comme cela? Elle était encore plus douce qu'il n'avait osé l'imaginer même dans ses rêves les plus fous! Plus de vingt ans les séparaient…Surtout ne pas y penser.Il ne savait pas si son corps répondrait à l'appel! Il le souhaite pourtant hardiment.

Elle le prit par la main pour l'amener jusqu'à la chambre. Là, ils s'allongèrent l'un à côté de l'autre, puis l'un sur l'autre…leurs mains partant en éclaireur sous leurs vêtements. Leur respiration s'accélérait! Il la couvrait de caresses, de baisers brûlants. Elle fondait littéralement devant tant d'adresse, son corps tout entier tremblait, il souhaitait  être possédé.

Ils ne gardèrent pas longtemps leurs vêtements. Ils avaient envie l'un comme l'autre de ne faire plus qu'un…

Dans cette course folle vers le plaisir, Madame tendresse avait pris toute la place.

Ils avaient oublié le monde! Il n'y avait plus qu'eux sur terre!

Ils s'endormirent pourtant, une fois leur désir assouvi…leur respiration devint plus lente…leur visage était rayonnant!

Il était rassuré, son corps avait répondu présent!  Son coeur n'avait pas faibli. Un léger sentiment de culpabilité l'envahit pourtant. Betty s'en aperçut et le rassura bien vite! Ils étaient deux à le vouloir! Ils partageaient maintenant quelque chose d'unique, d'irremplaçable! Mais c'était leur secret! Pas question de tout gâcher.

Le plus difficile avait été ce premier pas! Les rencontres qui s'en suivirent confirmèrent cette totale complicité entre ces deux êtres! Ensemble, ils n'avaient pas d'âge. La tendresse remplaçait souvent les ébats amoureux  car l'acte d'Amour n'était pas la finalité pour  Betty! Être à ses côtés, pouvoir le toucher lui suffisait. Savoir qu'ils se complétaient, s'enrichissaient au contact de l'un et l'autre…voici ce que partager signifiait vraiment pour elle! Voilà ce qu'elle attendait d'une vie à deux! Ses copains n'avaient rien compris trop intéressés par les fins de soirées.

Parfois, ils ne se parlaient qu'avec les yeux! Une larme coulait alors le long de sa joue, elle se sentait si bien! Se laissant envahir par l'émotion, chaque partie de son corps tremblait, elle savait l'Amour qu'elle ressentait.

Il avait du mal à croire que la jeunesse puisse apprécier ce genre de relations! Alors, quand il doutait, qu'il avait peur qu'elle ne le laisse, il parlait à son coeur, le suppliant d'être vainqueur. Il aurait voulu être plus jeune, plus vaillant! L'en aurait elle aimé plus pour autant?

On voit tous les jours dans les journaux, des acteurs, des actrices qui prennent pour compagne ou compagnon des êtres plus jeunes…comme si cela pouvait les empêcher de vieillir…

Mais la vieillesse est inéluctable…le temps passe..les rides marquent les visages. Mais, elles racontent une histoire.

Pourquoi s'interdire d'aimer quand des sentiments vrais frappent à votre porte?

Qui sont-ils pour juger?

Ne devrait-on pas se réjouir du bonheur de l'autre?

Mais l'être humain salit tout, alors pour vivre heureux, vivons cachés!

Rien ne sert de vouloir leur faire un pied de nez! Il est des mots qui peuvent blesser.



01/05/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres